Blog Mode Le Petit Monde de Julie

A bas les fourches!!

Moment éphémère d’intense bonheur.

La dictature du « j’ai donc je suis ».

Ce dont je vous parlais dans mon précédent article, là on est en plein dedans.

Après moult et moult recherches et surtout grâce à une adorable lectrice, j’ai enfin fini par mettre la main sur les Chloé tant convoitées.

Commandées samedi à 11h30, reçues ce matin!

Au moment de les essayer, je suis juste un peu en panique.

Je fais du 37 voir 38 et là, c’est du 36 mais visiblement, ça chausse très très grand, elles me vont comme un gant! Quel soulagement!!

J’entends déjà les « Mais comment tu fais pour marcher avec des talons aussi hauts????!! ».

Mais ma bonne dame, c’est quand même de la Chloé pardi! Et chez Chloé, ils ont bien étudié la chose. Le plateau y est pour beaucoup aussi je pense. On se croirait presque dans des pantoufles! J’insiste tout de même sur le mot « presque ».

Sinon, grande nouvelle! Après presque 10 ans avec la même coupe de cheveux (ou presque), je me suis enfin décidée à mettre un bon coup de ciseau à ma tignasse.

Ça m’a pris comme ça, subitement, je me suis dit que c’était le moment, je prends donc rdv chez la coiffeuse. Elle a de la place de suite….

Je suis angoissée à mort! L’Homme encore plus en stress que moi vu qu’il n’aime pas les cheveux mi-longs…

Je saute dans la « Tingo », file chez la coiffeuse, me demande si je ne devrais pas plutôt faire demi tour et annuler mais non, cette fois ci c’est la bonne! La phobie du ciseau ne m’aura pas!!

Une fois dans le fauteuil, je suis contente, je m’imagine des slogans complètement idiots du style « nouvelle coupe pour une nouvelle vie »…. Mouais…. je devais pas avoir les idées très claires quand même.

Les mèches tombent, les unes après les autres et bizarrement, ça ne me fait ni chaud ni froid.

Résultat, un changement pas si flagrant.

Y’a des gens ça leur change complètement le visage une nouvelle coupe, moi non!

Bon, en même temps j’ai juste raccourci d’une bonne dizaine de centimètres, après c’est kif kif bourricot la même coupe hein.

Et pour le mot de la fin, je vous dirai, n’achetez jamais, Ô grand jamais un soin chez votre coiffeuse!!! Non mais sérieux, je me suis laissée avoir par le bla bla du cheveux plus jamais fourchu qui sera tout doux…etc etc etc mais ces conneries ça a un prix! 40 euros le petit tube de quelques cl…. Huuuumm, ça a interêt à fonctionner et correctement même ce machin!

Sur ce, je vous laisse et je vous dis à demain avec du zip… peut être… Si j’arrive à récupérer mon colis chez GLS.

Manteau // Gat Rimon

Collants // Asos

Boots // Chloé

*************************************************

Commentez
Vous aimerez aussi

Material girl

Depuis des années, je suis attirée par les choses matérielles.

Les fringues, vous l’aurez remarqué mais pas que….

Déjà toute petite, j’avais plusieurs consoles de jeux, des Tamagochi (c’était génial ces trucs d’ailleurs!), Nono le Robot et tout un tas d’autres choses inutiles.

Vous allez me dire que c’est normal d’avoir ce genre de choses quand on est enfant.

Le problème dans tout ça, c’est que j’ai gardé cette habitude d’être entourée de choses matérielles.

Des commandes chaque semaines ou presque sur différents e-shop alors que mon dressing explose.

Un Iphone alors que je pourrais très bien me contenter d’un simple portable tout bête.

Un macbook que j’aurai acheté un jour ou l’autre si je n’avais pas eu l’immense chance d’en gagner un alors que j’avais déjà un ordi qui marchait bien.

Une living colors que j’allume une fois tous les 36 du mois.

Une wii alors que je n’ai même pas 5 minutes pour y jouer.

Un reflex alors que j’aurai très bien pu me contenter de mon bon vieux bridge.

S’en suivent les accessoires pour tout ça.

Une coque  pour le Iphone, une pour le mac, un nouvel objectif pour le reflex….etc etc etc. C’est l’horreur, je ne m’arrête jamais.

Comme si tous ces achats et cette surconsommation très souvent inutile contribuaient à maintenir mon équilibre vital.

Le plus bizarre dans tout ça, c’est que ça n’est pas dans les « gènes ». Ma mère par exemple est l’opposé à ce niveau là. Elle, au contraire, c’est le minimum vital et rien d’autres.

Idem pour la plupart de mes amis qui ne comprennent pas vraiment cet engouement pour toutes ces choses et surtout, tout cet argent dépensé.

Je me demande d’où cette attirance pour les choses matérielles peut bien me venir.

Peut être de cette société qui nous conditionne dès le plus jeune âge à être de bons petits consommateurs dépendants?

La dictature du « j’ai donc je suis ».

Ou alors est ce peut être un vide que je comble de cette manière?

Ces choses matérielles qui apportent un moment bien éphémère d’intense bonheur en valent-elles vraiment la peine?

Ce qui est sur, c’est que j’espère arriver à prendre le dessus sur cette addiction mais c’est tellement compliqué.

Oui, je sais, je me pose beaucoup trop de questions, beaucoup trop souvent mais ça mérite réflexion non?

****************************************







Robe // Vie ma Vie sur Atelier de la mode

Collants et bottes // Asos

Sac // Yesstyle (ICI)

********************************************

Commentez
Vous aimerez aussi
Page 970 sur 1 052« Première1020968969970971972980990Dernière »