Le petit monde de Julie

Monoprix – La bataille d’eau

Depuis 2008, dès qu’on allume la télé, au travail, au resto, dans la rue…etc etc etc, on entend sans arrêt le mot : crise.

La morosité s’installe, les grands groupes sont dans une lutte acharnée du « je-suis-le-moins-cher ».

Je ne sais pas vous mais personnellement, j’en ai par dessus la tête des pubs similaires pour des supermarchés qui nous disent « mon yaourt machin-truc est le moins cher », et l’autre qui riposte 3 jours plus tard « oui, mais moi j’ai le fromage truc-bidule moins cher que chez toi, nananère! ».

Ils surfent sur la crise et au bout d’un moment, ça devient franchement lourd! Surtout que niveau imagination, c’est 0! Eh les gars, faudrait se creuser un peu plus le cerveau hein!

Heureusement, l’un d’entre eux a décidé de se positionner différement, de façon plus drôle, plus positive et de ne pas rentrer dans des conflits de « cour d’école » comme ses concurrents.

De qui je parle?

De monoprix.

L’enseigne a lancé une campagne publicitaire autour du concept « vivement aujourd’hui ».

Voici la vidéo intitulée  « la bataille d’eau ».

 


 

« Pour que chaque jour soit plus beau, plus surprenant, plus savoureux plus pétillant. Pour que chaque jour, la vie ait plus de goût »
J’ai découvert la vidéo sur internet, bien éloignée des pubs dont je vous parlais en début d’article.
Là, l’idée est plutot de transformer un moment morose en moment cool, j’aime bien le concept.
Se concentrer sur le positf davantage que sur le négatif, moi je dis, l’enseigne a tout compris!

Si comme moi vous adhérez à l’image que veut donner la marque, allez faire un tour sur leur site: monoprix.fr

Je viens également de découvrir qu’ils livrent, encore un point positif!

Article sponsorisé

Commentez
Vous aimerez aussi
Un commentaire
  • Iris B. le

    Ça c’est sur, Monoprix ne se bat pas pour être le moins cher ! Leurs produits sont vendus bien plus cher que partout ailleurs, et ils le revendiquent par cette publicité exorbitante!… (Une campagne comme celle là coûte une blinde, même pour une grande marque !)

    On est très loin du p’ti Monop’.

    Même si j’apprécie grandement leurs produits, j’apprécie moins de payer mes yaourts 4€50 pour ensuite voir comment ils redistribuent cet argent.
    Un peu plus de commerce équitable en rémunérant mieux les producteurs, un peu moins de pub, merci.

    Répondre