Blog Mode Le Petit Monde de Julie

Moi(s) sans tabac

img_2922-copie

Je ne suis pas certaine de vous avoir déjà parlé de mon addiction au tabac (fût un temps) (qui commence à être bien lointain) (et tant mieux!).

La clope, ça nous touche tous un jour. Soit parce qu’on décide de faire comme les copines au collège en en allumant une. Soit parce qu’on supporte la fumée de ses potes/parents/etc…

Pour ma part, j’ai commencé très jeune. J’allumais la première à 11 ans, j’achetais 1 paquet par semaine à 13 et j’étais à 1 par jour à 16. Je préfère ne pas compter l’argent que j’ai perdu et ça, c’est sans parler de l’impact que ça a pu avoir sur ma santé…

C’était devenu du grand n’importe quoi, j’allumais la première au réveil et j’écrasais la dernière à minuit (ou plus tard). Je n’en étais pas à me réveiller la nuit pour fumer (si si, ça existe) mais avec un mec aussi dépendant que moi, la motivation d’arrêter était vraiment difficile à trouver.

Cette saleté est tellement addictive que malgré tout ce qu’elle m’apportait de mauvais, je n’arrivais pas à me résigner à arrêter. Ca me paraissait trop difficile. La clope faisait partie de moi.

Jusqu’au jour où… j’ai arrêté. Sans vraiment le vouloir en fait.

C’était en novembre 2011. J’enchainais rhino sur rhino, angines sur angines. Et comme on dit… un mal pour un bien. Ma gorge me faisait tellement souffrir que je ne pouvais clairement pas en allumer une! Je n’ai pas fumé pendant 4 jours, le temps que l’inflammation se calme et j’ai trouvé trop dommage de recommencer le 5ème. Alors je me suis lancée un défi. Je ne me suis pas dit « j’arrête » mais plutôt « aujourd’hui, je ne fumerai pas » et j’ai pensé la même chose le matin suivant, et le suivant, etc…. ça peut paraitre idiot mais ça me mettait une pression en moins de me dire qu’il ne s’agissait que d’une journée, que le lendemain, je prendrai la décision que je voudrai, poursuivre mon défi ou reprendre. Sauf qu’au final, petits pas par petits pas, avec le chemin parcouru, 5, 10, 20, 30 jours, etc.. c’était trop bête d’en rallumer une.

Alors je ne vais pas vous mentir, les premières semaines ont été difficiles (surtout avec mon mec qui me fumait sous le nez le goujat!). J’étais hyper hyper stressée/énervée mais plus les semaines passaient, plus je me rendais compte que finalement, c’était loin d’être impossible, qu’il fallait que je continue à croire en ma faculté d’y arriver. Finalement, j’ai réussi alors que j’étais persuadée que c’était au dessus de mes forces et j’étais super fière de moi!

Bilan des courses : j’économise beaucoup beaucoup de sous (surtout quand on voit le prix des paquets aujourd’hui), je ne pue plus la clope, j’ai une peau et des cheveux beaucoup plus beaux qu’avant et surtout, je ne suis plus malade régulièrement comme à l’époque où je fumais et ça, ça n’a pas de prix!

Si je vous parle de mon expérience aujourd’hui, c’est parce que Santé publique France m’a proposé de faire partie des ambassadeurs web pour sa campagne « Moi(s) sans tabac » qui, comme son nom l’indique, invite à arrêter de fumer collectivement pendant 30 jours, du 1er au 30 novembre 2016. Pour une fois que je peux être utile autrement qu’en vous donnant des idées de shopping, je suis ravie! Et si ne serait-ce une seule d’entre vous arrête suite à ce challenge alors je le serai encore plus!

img_3436-copie

Je trouve l’initiative vraiment super et je la soutiens à 1000% Si j’étais encore fumeuse, j’y participerai. C’est pourquoi aujourd’hui, je créé la #TeamJulie pour le #MoisSansTabac et je vous invite à vous inscrire sur la plateforme officielle : vous pouvez vous inscrire pour arrêter, comme pour devenir supporter de vos proches. Vous pouvez aussi télécharger l’application et vos kits de supporter.

Pendant tout le mois de novembre, je vous ferai des petites piqûres de rappel par-ci par-là, sur chacun de mes réseaux sociaux pour vous motiver, vous encourager, vous soutenir! On ira peut-être pas jusqu’aux conseils à 3h du mat’ mais le reste du temps, je serai O-PEN à toutes demandes de votre part si vous avez un coup de mou et que le briquet vous titille!

Des évènements seront organisés à travers toute la France, vous pouvez trouver la liste juste ICI.

Mais au fait, pourquoi 1 mois? Parce qu’au delà, les chances d’arrêter pour de bon sont multipliées par 5. Alors? Franchement, c’est quoi un mois dans une vie! 30 petits jours, ça vaut le coup de tenter non?

A J-1 du lancement, le défi rassemble plus de 107 000 participants alors… vous en faites partie?

On en reparle tout au long du mois sur Instagram, Facebook, Twitter et je ferai un petit bilan par ici à la fin du défi.

En collaboration avec Santé publique France

Commentez
Vous aimerez aussi
17 commentaires
  • Le Blog de Sienna Lou le

    Honnêtement, je sais les dégâts que cela occasionne! J’y pense tout le temps à arrêter mais je n’ai pas la force pour me dire « ça y est c’est terminé »!!! Mon avis est vraiment partagé et mon stress quotidien ne m’aide pas! Il faut que ça mûrisse…. Bisous et merci pour cette chouette initiative!

    Répondre
    • julie Lepetitmondedejulie le

      Je comprends, il faut vraiment avoir le déclic mais je pense qu’une fois qu’on l’a, c’est bon 🙂
      En tout cas, je trouve que cette opé est vraiment une bonne idée. Dans un sens, ça ressemble à la façon dont j’ai arrêté, en mettant moins de pression comme il s’agit seulement d’un mois!
      J’espère que tu auras le déclic très bientôt en tout cas 😉
      Bisous ma belle

      Répondre
  • Virginie le

    Coucou !
    J’ai récemment découvert ton blog sur lequel je viens désormais chaque jour faire un tour 🙂
    Je profite de ce post pour laisser un premier commentaire : j’ai décidé de participer (très activement) au « Mois sans tabac », Motivée !!
    Bravo pour ton blog, très attractif et complet.
    Bisous
    Virginie

    Répondre
    • julie Lepetitmondedejulie le

      Coucou Virginie,
      déjà, merci pour tes visites par ici 😉
      Ensuite, félicitations! C’est super que tu relèves ce défi! Je te soutiens à 100%! Tu as l’air motivée donc il n’y a pas de raison que tu n’y arrives pas! Allez courage! Et n’hésite pas si tu as besoin de « conseils », ce sera avec plaisir!
      Bisous

      Répondre
  • Garance le

    Alors là, BRAVO Julie. Quel beau challenge. Je ne pourrai pas faire partie de la team car j’ai arrêté de fumer il y a bien longtemps. Et je ne le regrette pas. Moi aussi j’étais très souvent malade à l’époque. J’ai retrouvé l’odorat après avoir arrêté et je n’ai pas grossi. Je ne peux qu’encourager les personnes qui auront le courage et la volonté de prendre cette décision. J’y suis arrivée, moi qui n’ai quasiment pas de volonté, c’est donc à la portée de tout le monde.

    Répondre
    • julie Lepetitmondedejulie le

      Mais si, tu peux participer aussi, en accompagnant un de tes proches qui fume 🙂 En tout cas, ne dis pas que tu n’as pas de volonté car il en faut beaucoup pour y arriver alors bravo à toi 🙂

      Répondre
  • Olivia le

    Je trouve cette initiative vraiment super ! Comme toi j’ai arrêté un peu grâce à la maladie ! Je toussais énormément et je n’arrivais plus à fumer pendant bien 2 semaines et mon copain qui ne fumait pas m’a mise au défi d’arrêter pour de bon… Et voilà 5 ans que je n’y ai plus touché ^^
    En tout cas c’est chouette de partager ce genre d’expérience sur ton blog, c’est vraiment positif 🙂
    Bonne journée, Olivia.

    Répondre
    • julie Lepetitmondedejulie le

      Ah toi aussi! Un mal pour un bien pour toutes les deux alors 🙂
      Quelle délivrance quand même de ne plus être dépendantes de cette saleté hein!
      Bisous Olivia

      Répondre
  • Judy le

    bon courage à toutes et bravo Julie. Ca a été dur mais j’ai réussi à arrêté il y a quelques mois. Pour le moment j’arrive à tenir et j’ai plus d’argent pour m’acheter du parfum, des cosmétiques alors j’espère ne jamais reprendre 😉

    Répondre
    • julie Lepetitmondedejulie le

      Bravo Judy!! C’est super! Tu peux être fière de toi, je sais que ce n’est pas une mince affaire.
      En tout cas tu as l’air motivée à continuer alors bravo 🙂 Tu verras, au bout d’un moment, on n’y pense même plus!
      Bisous

      Répondre
  • Céline le

    Hello! Je trouve que c’est une belle initiative ce projet.
    J’ai fumé aussi pendant des années.
    Un jour je suis allée chez un allergologue concernant mon allergie aux chats, j’avais en plus un asthme chronique que j’ignorais. Déjà j’ai pris un coup. Deuxième coup quand l’allergologue m’a fait un topo sur le mêlange tabac + pillule contraceptive. J’ai décidé de terminer les paquets qu’il me restait, tout en diminuant (fini la clope au réveil, puis fini celle du soir après manger etc), j’ai aussi lu un livre sur comment arrêter. Une semaine après, j’arretais définitivement. Sans rien, sans substitut. Juste en modifiant certaines habitudes pour enlever l’envie de cigarette, comme arrêter de boire du café et me brosser les dents juste après les repas. Ça parait con, mais rien que ça, ça me passait l’envie de fumer.
    Je l’ai bien vécu : pas de stress, pas de grignotage, pas d’anxiété. Résultat, je bois que du thé, j’ai beaucoup beaucoup moins de rhumes, rhino, angines,etc. Ma peau et mes cheveux me remercient aussi. Je n’ai jamais repris, et j’ai du mal à être à côté de quelqu’un qui fume. Ça fait maintenant 4 ans.
    Alors franchement, j’ai trouvé que ce n’était pas dur d’arrêter de fumer si on ne se met pas un tas d’idées en tête comme se dire que ça va être compliqué, je suis trop dépendante, je vais grossir, pas y arriver. Faut se mettre un coup de pied aux fesses, se dire une bonne fois pour toutes: j’arrete. Et positiver. L’envie et la volonté peuvent suffir.
    Désolée pour le pavé, j’avais envie de partager aussi mon expérience <3

    Répondre
    • julie Lepetitmondedejulie le

      Oh mais non, ne sois pas désolée au contraire! C’est top pour moi de lire vos expériences alors merci pour ton témoignage 🙂
      Je suis d’accord avec toi, plus on se met des idées négatives en tête (ce qui était mon cas à l’époque), plus c’est difficile. Malgré tout, je pense qu’on peut y arriver avec une bonne dose de motivation (les sous pour certaines, la santé pour d’autres, etc etc).
      Je n’ai pas pris de substituts à base de nicotine non plus mais ça peut être une « béquille » je pense. En revanche, je mangeais beaucoup de chewing-gum au début, j’imagine que ça m’aidait. J’avais un anti-stress que je pressais dans ma main quand c’était trop difficile (vraiment au début, c’est très vite passé) et je faisais du stepper devant la télé le soir quand mon mec fumait à côté de moi… Comme tu dis, je pense qu’il faut prendre de nouvelles habitudes, ça tient à de petites choses parfois mais ça fonctionne.
      Sur ce, encore merci pour ton petit mot et bravo à toi pour ton arrêt!
      Bisous

      Répondre
  • Mademoisellevi le

    Je trouve ça super que tu parles de ce genre de sujets
    Perso j’ai toujours fumé une clope pour tester par ci par là, jamais été tentée par m’acheter des clopes etc !
    Mais mon papa est un peu un pompier
    Et je suis très inquiète 🙁
    J’aimerais tellement qu’il arrête …..

    Répondre
    • julie Lepetitmondedejulie le

      C’est bien de ne jamais être devenue addict, tu as de la chance!
      Aïe… je comprends pour ton papa.. Mon mec aussi fumait énormément et ça m’inquiétait beaucoup (il a arrêté aujourd’hui, dieu merci!). Pourquoi ne proposes-tu pas le mois sans tabac à ton papa? Ca pourrait être un premier pas peut-être?

      Répondre
  • Emy Bertaux le

    Quand je te lis, j’ai l’impression de lire mon histoire, j’ai commencé comme toi très tôt, j’ai essayé plusieurs fois d’arrêter mais sans succès et un jour j’ai eu LE déclic! Je viens justement de publier mon article la dessus si ca t’intéresse de venir le lire 😀
    En tout cas j’adore ton blog que je viens de découvrir grâce à tes looks (plus beaux les uns que les autres)
    Je repasserais souvent c’est sur.
    Bonne journée!

    Répondre
  • Holly Moon le

    Alors déjà, félicitations! Et merci de partager ton expérience. Il va falloir vraiment que je m’y mette,mais étant très angoissée de nature,j’avoue que le manque me fait peur et aussi…l’éventuelle prise de poids.. Est ce que tu as pris du poids? Comment as tu compensé le manque?

    Répondre
    • julie Lepetitmondedejulie le

      Merci 🙂 Si ça peut te rassurer je suis aussi une grosse angoissée et j’y suis arrivée pourtant. Ca n’était pas facile, je n’irai pas jusque là, mais beaucoup moins difficile que ce que j’imaginais. Le plus dur, c’était les premières semaines. Je m’occupais sans arrêt pour essayer d’y penser le moins possible. Je faisais même du stepper devant la télé le soir pour me détendre ^^ Pour le poids, j’ai pris quelques kilos, mais je ne suis pas sure que c’était vraiment lié à l’arrêt de la cigarette vu que c’était une période où je mangeais hyper mal. Et puis au pire, 2/3 kg ça se reperd alors que les dommages sur la santé, ça, ça ne se rattrape pas :/ Et du coup tu ne serais pas tentée par ce mois sans tabac? Ca pourrait être un premier pas. Tu peux le prendre en cours de route, il n’y a pas de « règle » 😉

      Répondre