Blog Mode Le Petit Monde de Julie

Croire en soi

Croire en soi, je crois que c’est un très loooooooong chemin!

J’imagine que c’est plus ou moins facile selon les personnalités et l’histoire de chacun. Pour ma part, j’ai beaucoup travaillé sur moi pour arrêter de penser que j’étais plus nulle que les autres et que je n’arriverai jamais à rien. Pensées qui avaient tendance à me miner à la longue.

Le yoga a été l’un des éléments déclencheur suivi de rencontres et d’expériences professionnelles. Petit à petit, années après années, je suis passée du « je n’y arriverai jamais » à « Qui ne tente rien n’a rien« .

Aujourd’hui, j’avais envie de partager avec vous les choses qui m’ont aidée à penser différemment et à avancer.

• ÉVITER LES PENSÉES LIMITANTES

« Je n’arriverai pas à me mettre au jogging, je n’ai pas assez de volonté« , « Je n’arriverai jamais à faire ce gâteau au chocolat, je suis trop mauvaise cuisinière« , « Je n’arriverai jamais à tenir un blog, mes photos ne sont pas assez belles« …etc etc etc

Combien de fois je me suis crue incapable de faire les choses. Je m’en persuadais à tel point que je n’essayais même pas. Au final, je ne faisais rien. Un jour, un supérieur que je trouvais impressionant m’a dit alors que l’on recherchait une solution à un problème « On va y arriver, on est pas plus bêtes que d’autres« . Curieusement, cette phrase a été un déclic. Lui, que j’imaginais plus intelligent et compétent que moi nous mettait sur le même niveau. Depuis ce jour, à chaque fois que je me trouve face à un problème, je repense à cette phrase. Si certaines personnes y arrivent alors pourquoi pas moi!

• SE FOCALISER SUR SES FORCES PLUTÔT QUE SUR SES FAIBLESSES.

Une fois que j’en ai eu fini avec les pensées limitantes, j’ai fait un travail sur ma vision des choses. Après chaque expérience, que ce soit au niveau du travail ou autre, je cherche toujours à voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide. Prenons le jogging comme exemple. Je n’arrivais pas à m’y remettre régulièrement depuis plusieurs années. Il y a 8 mois, un peu par hasard, j’ai repris en me mettant beaucoup moins la pression (plus de calcul des km/calories et toutes ces choses auxquelles je prêtais tellement attention avant). Alors au départ, je ne dépassais pas les 15 minutes. Pas grave, l’essentiel c’était d’y être allée, de ressentir les bénéfices à la fin de ma course et non le temps passé à courir. Avec cet état d’esprit, j’ai réussi à m’y remettre 4/5 fois par semaine. Aujourd’hui, je cours 30 minutes. Plutôt que de me dire « C’est nul au bout de 8 mois, tu pourrais faire plus! », je me focalise sur le fait d’ y aller régulièrement et non sur la performance. En somme, je po-si-tive!

• S’ACCEPTER

Une des choses les plus difficiles pour moi.

J’ai une personnalité assez discrète. Je parle doucement. Je n’aime pas attirer les regards sur moi. Dans un monde où l’on glorifie les extravertis, je me suis sentie plus d’une fois en dessous des autres/pas à ma place. J’ai longtemps cherché à être différente en me forçant à paraitre moins timide, à « m’imposer » mais ça sonnait faux. Chassez le naturel, il revient au galop.

Depuis quelques années, on me dit souvent que je suis « douce ». Je n’avais jamais envisagé les choses sous cet angle. Finalement, il n’y a pas qu’une personnalité « acceptable », toutes le sont! Il est dommage de chercher à être quelqu’un d’autre juste parce qu’on imagine qu’on est pas digne d’interêt si on est différent de ce que la société attend de nous.

Depuis que j’ai accepté que je ne serai pas une fille qui parle fort et que tout le monde remarque, je me sens beaucoup plus épanouie.

• NE PAS SE COMPARER/ÊTRE ENVIEUX

À la base, je n’ai jamais été jalouse ou envieuse. J’avais même du mal à comprendre ceux qui l’étaient. Jusqu’à il y a 2/3 ans où j’ai commencé à me comparer, malgré moi, à d’autres blogueuses. À l’heure d’Instagram & co, difficile de ne pas se dire qu’une telle a plus de succès, qu’une autre a de plus belles photos et qu’une autre encore a l’air d’avoir une vie parfaite. J’imagine qu’à force de voir autant de photos léchées, on ne fait plus très bien la part des choses entre la réalité et la mise en scène. Je crois aussi que c’était la peur qui parlait. Celle de ne pas être assez bien, de ne pas être à la hauteur et de ne plus pouvoir faire un travail que l’on adore. Et comme la peur est toujours mauvaise conseillère, dès que je commence à avoir ces pensées, je me raisonne. En effet, une telle a plus de succès mais çe ne veut pas dire pour autant que l’on est pas compétente dans ce que l’on fait et que l’on va perdre son travail. Il y aura toujours des personnes plus populaires, que l’on trouvera plus douées que soi, etc… Se fixer dessus et développer un sentiment de jalousie n’aide pas à avancer.

• NE PAS ECOUTER LES AUTRES (PAS TOUJOURS)

Les gens ont souvent tendance à transférer leurs propres peurs sur les autres. Leur avis, même s’il part d’un bon sentiment, n’est pas toujours objectif. Je me souviens du jour où j’ai dit à plusieurs personnes que j’allais quitter mon travail pour me lancer à temps plein dans le blog. Je n’ai quasiment eu en retour que des paroles inquiétantes « Tu ne devrais pas faire ça. Comment vas-tu faire si tu ne peux pas en vivre correctement? C’est risqué » . 4 ans plus tard, je ne regrette pas une seule seconde mon choix. Je me lève chaque matin en faisant ce que j’aime et même si mes revenus sont aléatoires d’un mois à l’autre, je gagne mieux ma vie que dans mon précédent job. J’ai tout à fait conscience que tout peut s’arrêter du jour au lendemain mais je ne regretterai jamais mon choix quand je regarde le chemin parcouru et tout ce que j’ai appris en choisissant cette voie.

 

J’ai eu envie de vous écrire cet article par rapport à la campagne « Viser haut » de Cache Cache. La marque met à l’honneur des femmes ambitieuses avec un point commun, l’envie de se dépasser. Leurs portraits sont par ICI.

J’espère que ce post un peu différent de d’habitude vous aura plu et n’hésitez pas à me dire en commentaire ce qui vous aide à croire en vous 🙂

Veste et jean Cache Cache

Top et mocassins H&M

En collaboration avec Cache Cache

Commentez
Vous aimerez aussi
14 commentaires
  • Le Blog de Sienna Lou le

    Ohh Julie c’est marrant mais nous nous ressemblons sur pas mal de points! Je suis tellement d’accord avec toi. Pour ma part, je change aussi avec l’âge! Moins introvertie, moins stressée, plus de confiance en moi même s’il y a encore du boulot!!! Bref, en ce moment je lis « Je résiste aux personnes toxiques (et autre casse-pieds) ». Cela m’apprend beaucoup sur la personne et sur moi aussi! Gros bisous

    Répondre
    • julie Lepetitmondedejulie le

      Oui, l’âge joue beaucoup! D’ailleurs, je me demande pourquoi on attribue autant de choses négatives au fait de « vieillir ». Moi je trouve ça super. Plus les années passent, plus on en apprend sur soi et sur la vie. Je trouve ça très chouette. Et puis pour ce qui est des rides, c’est un moindre mal comparé au reste!
      Bisous ma belle

      Répondre
  • Julia le

    Bonjour Julie,
    Je te suis depuis peu et commente pour la 1ere fois.
    Merci pour ce joli article qui mets le doigt sur ce que je ressens assez regulierement, faire semblant d etre extravertie pour montrer aux autres qu on est au top du dynamisme dans sa profession.. pas evident !
    A 36 ans, les années qui passviennent m aident a croire en moi, et m autorisent petit a petit a me montrer comme je suis, au risque que cela déplaise, ca fait du bien !
    Je t.embrasse
    Julia
    Julia

    Répondre
    • julie Lepetitmondedejulie le

      C’est super je trouve de réussir à se montrer tel que l’on est sans vouloir être quelqu’un d’autre. Tu as de quoi être fière de toi. Je sais à quel point ça peut être difficile parfois…
      Et pas de souci pour les fautes de frappe! C’est déjà gentil d’avoir pris le temps de m’écrire 🙂
      Bisous Julia

      Répondre
  • Julia le

    Excuse moi pour les erreurs du frappe du précédent message , réveil difficle 🙂
    J ai oublié de te parler de ta tenue, je valide a 100% avec une mention speciale pour ce petit top h&m trop craquant.

    Répondre
  • Garance le

    Bonjour Julie
    Je pense que plusieurs choses peuvent permettre de croire en soi. Pour ma part : ma fille, qui croit beaucoup en moi ; l’âge et avoir une une activité comme le théâtre. Bravo pour ton article et félicitations pour ce joli look

    Répondre
    • julie Lepetitmondedejulie le

      Bonjour Garance,
      oui, trouver une activité qui permet de s’épanouir, quelle qu’elle soit, c’est essentiel je crois!
      Et les enfants… je n’ai pas encore cette expérience là ^^ Un jour peut-être.
      Bisous

      Répondre
  • Julie le

    Hello Julie,

    Je me reconnais tellement dans le paragraphe qui parle de ton côté réservé, discrète. J’ai aussi eu du mal à accepter ce trait de ma personnalité, j’aurais aimé être cette fille qui fait blague sur blague dans une soirée où elle ne connaît personne… mais ce n’est pas moi! Pareil avec le temps je me suis rendue compte que le fait que je sois « douce », « à l’écoute » étaient des qualités que mes proches employaient souvent à mon égard. Mon ancien patron m’a même embauchée grâce à cela (la dernière personne qui occupait le poste était beaucoup trop « grande gueule »). Et c’est ce trait de caractère que j’aime tant chez mon papa alors aujourd’hui je vis pleinement avec 🙂

    Répondre
    • julie Lepetitmondedejulie le

      Salut Julie,

      ah ah! c’est donné à notre prénom ce côté doux non? 😉
      C’est bien que tu retrouves ce trait chez quelqu’un de ta famille, encore mieux, ton papa. Ça doit aider à l’accepter chez toi j’imagine?
      Moi aucun de mes deux parents n’est comme ça mais quand j’y réfléchis bien, ma grand-mère l’était et c’était un trait de caractère que j’aimais énormément chez elle. Elle avait ce côté rassurant et bienveillant que peu de personnes ont.
      C’est drôle comme on peut passer à côté d’une qualité que l’on a depuis des années hein!
      Bisous

      Répondre
  • Milounette le

    Croire en soi… vaste sujet!! Le plus dur ici c’est de s’accepter et de ne pas trop écouter les autres… car ça me fait encore plus douter et du coup plus de mal à m’accepter… Compliqué quoi!!Mais pas insurmontable!! (ça c’est le verre à moitié plein qui m’aide à relativiser).
    Et ta douceur transparaît sur tes photos et c’est en grande partie pour ça que je zone très souvent par ici (et aussi pour tes multiples inspirations et ta fraicheur…)
    Merci pour ce chouette article.
    Belle soirée!

    Répondre
    • julie Lepetitmondedejulie le

      Oui, très vaste! J’ai d’ailleurs eu un peu de mal à me limiter pour éviter le pavé indigeste ^^
      Comme tu dis, pas évident mais pas insurmontable. Avec le temps et les expériences on y arrive je crois. Surtout si on reste positif.
      Alors ce trait de ma personnalité ressort aussi ici? Ça me fait plaisir que tu dises ça 🙂
      Merci à toi pour tes petits mots et tes passages par ici. C’est toujours un plaisir de te lire!
      Bisous

      Répondre
  • emilie0983 le

    J’adore ce genre de post. J’aime te lire, tu es pleine de bons conseils… A réitérer !!!
    Smiley bisou / clin d’oeil. Commentaire bref mais encourageant je l’espère !

    Répondre
    • julie Lepetitmondedejulie le

      Oh merci beaucoup Emilie! C’est adorable d’avoir pris le temps de m’écrire 🙂
      Ce post me change des articles habituels où je me livre beaucoup moins. Je suis contente qu’il soit « bien reçu » par vous, mes chères lectrices! Ça me donne envie d’en écrire plus souvent.
      Bisous bisous

      Répondre
  • Anaïs le

    J’ai adoré cet article ! Tu as raison en tout point !
    Je crois que ce qui aide le plus pour s’accepter c’est finalement l’âge, mais le chemin est long ! Tout comme toi le yoga m’aide aussi.
    Je confirme que tu es quelqu’un de très doux et qui je dois avouer, m’impressionne un peu (j’ai l’impression d’être un éléphant dans un magasin de porcelaine à côté de toi !) (tu vois je me compare déjà ahaha)
    Je te souhaite un bon début de semaine 🙂
    Bises !

    Répondre