Le petit monde de Julie

L’ alimentation qui me convient

Je devais écrire cet article depuis des mois mais je ne faisais que repousser.

Je ne savais pas vraiment par où commencer. Mon « parcours » avec la nourriture est tellement « chaotique » que ça me paraissait difficile de vous en parler sans que cela soit trop indigeste (ah ah!). Je vais essayer de vous présenter tout ça le plus clairement possible et pas trop longuement.

Bien entendu, tout ceci est mon propre parcours. Je ne prétends pas me nourrir parfaitement et ne m’érige pas en modèle à suivre mais il y a peut être certaines « pistes » à explorer si votre rapport à la nourriture ne vous satisfait pas.

IMG_2166-copie

mon parcours

Jusqu’à l’âge de 9/10 ans, j’avais un rapport tout à fait normal à la nourriture. C’est à partir de 10/11 ans que j’ai commencé à avoir des problèmes de ventre avec de très fortes douleurs. Dans les meilleures périodes c’était 1 ou 2 fois par mois et ça amplifiait dans les mauvais moments à raison de 1 ou 2 fois par semaine. Ce n’est que vers l’âge de 14 ans que j’ai consulté un gastro-entérologue qui m’a orientée vers un régime sans gluten. Ça allait mieux les premiers temps puis les douleurs ont repris, il m’a alors conseillé de supprimer le lactose. Les douleurs passaient puis revenaient. Ne trouvant pas de solution, je continuais quand même ce régime qui semblait m’apaiser de temps en temps. Je mangeais de moins en moins et maigrissais à vue d’œil. A 18 ans, je pesais 45 kilos et surtout, je passais des journées affamée, à attendre le soir pour faire mon seul et unique repas (au choix, je préférais être malade le soir chez moi plutôt qu’en pleine journée à l’extérieur).

A 19 ans, j’ai déménagé avec l’Homme, qui lui, mangeait ce qui lui plaisait puisqu’il n’avait aucun problème (ni de poids, ni de ventre). Un jour, j’en ai eu marre. J’ai arrêté de faire le régime sans gluten/sans lactose et j’ai recommencé à faire 3/4 repas par jour. Mes problèmes ne se sont pas améliorés mais ils n’ont pas empiré. En revanche, après 5 ans de « privation », je vous laisse imaginer la catastrophe… Je mangeais très gras/sucré. De l’industriel en grande majorité. Du McDo, des pizzas, des pâtes, des frites, des paninis. Quasiment pas de légumes ni de fruits. Résultat des courses, j’ai pris quasiment 20 kilos que j’ai mis des années à reperdre (malgré une meilleure alimentation, mon corps restait bloqué au même poids). Mes problèmes de peau étaient multipliés par 10 et effet de la malbouffe ou pas j’étais malade tous les 15 jours en hiver (et parfois aussi en été). Cerise sur le gâteau, je ne faisais aucune activité physique. J’étais vraiment mal dans ma peau (et dans ma tête).

Sur les 3 années qui viennent de passer, j’ai repris mon alimentation en main.

Pas du jour au lendemain mais petit à petit, j’ai arrêté la malbouffe de façon régulière. Je me suis mise aux fourneaux. J’ai découvert de nouveaux aliments, une façon différente de manger. J’ai repris une activité physique et je me sens tellement mieux! Mes problèmes de ventre n’ont pas disparu mais sont beaucoup moins présents et je sais à peu près ce que je vais tolérer ou pas.

Capture d’écran 2016-01-19 à 21.24.29

MA FACON DE MALIMENTER

Je me suis rendue compte que même si mon corps pouvait tolérer le gluten et le lactose, il se portait mieux sans. Autant au niveau intestinal que pour l’état de ma peau. Aujourd’hui, je privilégie donc des repas sans gluten, sans lactose, sans maïs (qui me rend malade à coup sûr, il y en a qui se cache un peu partout, dans le jambon blanc notamment) sans produits industriels (je fuis comme la peste les conservateurs, les acides gras trans & co) et sans trop de sucre (j’ai encore de gros progrès à faire sur ce dernier point).

J’ai supprimé toutes les boissons de type jus d’orange en canette, sodas, sirops, etc, les gâteaux industriels, les plats préparés. Je bois seulement de l’eau, du thé, des tisanes et des jus faits maison.

Je prends les produits « bruts » et je les cuisine, quite à passer plus de temps dans ma cuisine et moins ailleurs. Ma santé et mon bien-être peuvent passer en tête de ma liste de priorités. J’ai envie d’une poêlée de légumes, je me la prépare avec des légumes frais au lieu de l’acheter toute faite avec tout un tas de choses ajoutées dont mon corps n’a pas besoin. Un jus d’orange, je le presse pour avoir beaucoup plus de vitamines et moins de sucre que dans celui du supermarché. Un gâteau, je me le prépare et j’évite les acides gras trans et les conservateurs. Mis bout à bout, toutes ces petites choses font la différence sur le long terme! Vous voyez le principe?

Autant que possible, j’achète du bio, surtout pour les fruits et légumes. Et du complet pour les céréales.

Je ne mange que très peu de viande et quand ça m’arrive, c’est de la viande blanche.

J’ai aussi quasiment supprimé le pain (que je prends au petit épeautre pour une quantité moindre de gluten quand j’en achète ou alors je le fais maison). J’en mange seulement 2 ou 3 fois dans le mois. Quand j’ai envie de tartiner quelque chose (tapenade, crème d’artichaut…etc), je me sers de cracottes « Le Pain des Fleurs » qui ont une compo très saine.

J’applique la « technique » du 80/20 soit 80% du temps, les aliments que je privilégie et 20% du temps ceux que je veux « éviter ». Généralement ça donne des repas sains sur l’ensemble de la semaine et 3/4 repas qui le sont moins. Le week-end par exemple ou pour un repas au restaurant…etc De cette manière, je ne suis pas « frustrée » et je ne me prive de rien. Je crois que c’est vraiment la clé, ne rien s’interdire. Rien n’est mauvais du moment que c’est de façon ponctuelle, même un repas au McDo.

Et surtout, je « craque » pour quelque chose qui me fait VRAIMENT envie, la délicieuse pizza du meilleur sicilien de Montpellier. Un excellent burger maison préparé avec des bons produits. Un fondant au chocolat fait maison…etc

Capture d’écran 2016-01-19 à 23.28.35

cuisine

• Des fruits et légumes bio de saison (autant que possible)

• Des céréales (riz complet bio, millet, quinoa…)

• Des légumineuses (pois chiches, lentilles…)

• Du poisson surgelé

• Des œufs bio

• De la sauce tomate avec une composition saine (soit uniquement des tomates)

• Des épices (herbes de provence, curcuma, cumin …etc)

• Des fruits secs (noix de cajou, amandes, noix, noix de macadamia, noisettes…etc)

• Des cracottes « Le pain des fleurs »

• Du chocolat noir

• Des galettes de riz complet soufflées nappées de chocolat

• De l’huile de coco, de l’huile d’olive, de l’huile de noisettes

• Des farines de type châtaigne, petit épeautre, riz (pour faire des gâteaux/du pain sans gluten)

• Du thé vert/blanc/noir (plein!)

• Des tisanes

IMG_2150-copie

EXEMPLES

Je pars toujours sur cette base : protéine(s) ET/OU féculent(s) + légume(s) et fruit(s) et je ne me limite pas en quantité. Si j’ai davantage faim, je peux me resservir (ce qui arrive de plus en plus rarement avec le temps).

Je ne petit-déjeune pas (ou alors très rarement). Je bois seulement un thé. Je sais que c’est censé être le plus gros repas de la journée mais rien à faire, mon ventre ne le supporte pas :/

MIDI

Riz basmati complet ET/OU poêlée de légumes + cabillaud

Compote de pomme à la cannelle + 1 carré de chocolat

OU

Quinoa et petits légumes rotis + 1 oeuf à la coque

1 tranche de banana bread maison

OU

Pois chiches, oignon rouge, cumin, huile d’olive + filet de flétan

yaourt au soja + miel

OU

Frites au four maison + 1 blanc de poulet aux herbes de provence

Fruits rouges et yaourt au soja

GOUTER

un thé + une banane avec du chocolat fondu et des amandes grillées

OU

un smoothie banane/orange maison + quelques fruits secs (noix de cajou, raisins secs, amandes)

OU

une infusion + 1 ou 2 galettes de riz soufflé nappée de chocolat + quelques tranches d’ananas

SOIR

Quinoa, avocat, tomate, oignon rouge, champignon

salade de fruits

OU

Soupe de légumes maison + 2 oeufs à la poêle

une mousse au chocolat maison

OU

Salade de riz (thon, riz, tomates, cornichons)

une pomme au four

1 H après le repas du soir

une tisane (verveine, tilleul, ….)

Quelques idées de plats « sains » que je vous ai déjà présenté ici : salade coloréeassiette végétarienne #1assiette végétarienne #2salade de kalesalade aubergines grilléesquinoa et légumes rôtissalade de pois chicheset ici l’ensemble de mes recettes « saines ».

Quand je manque d’idées, je vais sur Pinterest et j’épingle dans mes tableaux dédiés à la cuisine.

Ou alors je regarde mes livres de cuisine (une nouvelle liste à venir très bientôt puisque j’ai étoffé ma collection).

762bc08c850089f2b20859d4d5af1c02

761933e77dfb194cbd605b50eb0da05e

66027ffbf0ccb2d0f2c780e32965530f

benefices

• Mon acné a quasiment disparu. Je pense que cette alimentation associée à ma « routine » beauté a ENFIN résolu ce problème.

• Je suis mieux dans mon corps mais aussi dans ma tête. Cette expression peut paraitre « bateau » mais je suis vraiment plus sereine depuis que je mange correctement et fais une activité physique.

• J’ai perdu 14 kilos (sur 3 ans). Je pèse donc 51/52 kilos aujourd’hui et je me sens beaucoup plus à l’aise dans mes vêtements (même si j’aurai aimé être à l’aise avec quelques kilos en plus mais je n’y suis malheureusement pas parvenu).

• Je suis beaucoup moins malade. Avant, j’attrapais tous les virus qui passaient. Une bonne alimentation contribue à un bon état général et donc à une immunité moins affaiblie.

FACEBOOK • TWITTER • YOUTUBE • INSTAGRAM

Commentez
Vous aimerez aussi
43 commentaires
  • Minou le

    Bonjour Julie,
    Ton article est très agréable à lire et aborde des problématiques vraiment très actuelles ! Je me retrouve vraiment en toi, en tes choix sauf que moi je ne suis pas passée par des maux de ventre comme les tiens mais plutôt par une phase d’alimentation très complexe.. Je suis devenue végétarienne après ma guérison autonome, j’ai pris du poids : une bonne dizaine de kilos; et je me sens bien dans ma peau grâce à cette alimentation saine, adaptée et grâce au sport (yoga pour ma part!) Et.. je ne suis JAMAIS malade (rien depuis presque 3 ans!)
    Je ne sais pas si tu as lu le fabuleux livre que a fait un tabac : Le charme discret de l’intestin. J’ai trouvé ce livre vraiment ludique et très intéressant : ça aide à comprendre tous les mécanismes de notre bidon ! Peut être que cela pourra éclairer certains de tes problèmes ou interrogations…. On parle dedans du syndrome de « l’intestin irritable ». Peut-être le tien ?
    Je t’embrasse, belle journée !!

    Répondre
    • julie Lepetitmondedejulie le

      Merci beaucoup pour ton témoignage 🙂
      Je suis heureuse d’apprendre que tu as trouvé une solution à tes problèmes. Je ne sais pas exactement lesquels mais tout ce qui est lié à l’alimentation est difficile à gérer alors bravo à toi! Tu as de quoi être fière!
      Je n’ai pas lu le livre dont tu parles mais je pense me l’acheter très bientôt. Effectivement, j’ai bien le syndrome de l’intestin irritable alors je serai curieuse de voir la façon dont l’auteur traite du sujet!
      Bisous

      Répondre
  • Saurel le

    Coucou Julie je ne commente jamais malgré que chaque jour depuis 4 ans je suis sur ton blog mais là je voulais te dire merci ce post est génial ! A bientôt

    Répondre
    • julie Lepetitmondedejulie le

      Oh merci beaucoup! Pour ton commentaire mais aussi de me lire depuis si longtemps, rien ne peut me faire plus plaisir 🙂

      Répondre
  • nathalietoutsimplement le

    Avec un article pareil, je n’ai plus d’excuses. Il faut absolument que je suive ton exemple… Merci d’avoir pris le temps de rédiger ce billet et de partager ton expérience…

    Répondre
    • julie Lepetitmondedejulie le

      Oh mais de rien 🙂 Merci à toi de m’avoir lue!
      Tant mieux si ça t’a donné un peu de motivation!
      Bisous

      Répondre
  • garance le

    Bravo Julie pour cet article qui n’impose rien à personne mais peut en aider certaines. J’attache moi aussi beaucoup d’importance à ce que je mange et je préfère y accorder un certain budget quitte à rogner sur d’autres choses. Ma santé passe en priorité. Belle journée.

    Répondre
    • julie Lepetitmondedejulie le

      Je suis comme toi, le budget nourriture passe avant tout!
      Non effectivement, je ne me permettrai pas d’imposer quoique ce soit à qui que ce soit mais je me suis dit que mon expérience pouvait peut être donner des pistes/motiver celles qui souhaitent mieux manger.

      Répondre
  • Céline L le

    Je suis quelqu’un qui cuisine assez équilibré, mais qui paradoxalement est accro au sucre (biscuit, chocolat avec le café de midi, et gouter sucré). Depuis cet été, j’ai arreté ce genre de sucreries, mais je ne me prive pas de gâteaux en dessert pour une occasion particulière, ni de goûter avec fruits frais et secs, ou même pain et fromage! J’ai pris aussi une cure de probiotique, et 4 mois après ce changement alimentaire, je n’ai plus mal au ventre et plus constipée!
    Parfois c’est difficile de savoir pourquoi on a mal au ventre, et ce qu’on tolère avant on ne le tolère plus et vice versa.
    Tes assiettes sont appétissantes, je manque cruellement d’idées pour le midi seule sans enfants!

    Répondre
    • julie Lepetitmondedejulie le

      Je suis aussi comme ça, accro au sucre. J’ai mes périodes. Il y a des moments où je réussis à en consommer très peu mais il suffit de quelques écarts répétés pour que je « replonge » et mange un gâteau/macaron/dessert sucré tous les jours :/ Avec le temps, ces périodes sont de plus en plus rares, je me dis qu’à force de persévérance, je finirai bien par trouver mon équilibre là aussi.
      Comme tu dis, il est difficile de savoir ce qu’on tolère ou pas. Combien de fois un plat m’a fait mal alors que 2 jours avant je le digérais super bien!
      Pour les probiotiques, j’en prends aussi régulièrement depuis plusieurs années et ça me fait beaucoup de bien.

      Répondre
  • stefringues le

    coucou julie et bravo pour cet article !!
    Comme beaucoup de femme moi aussi j’ai souvent des maux de ventre : prise de probiotique donc soulagé ! mais à côté de ça je ne suis pas constante sur mon alimentation qui dans l’ensemble est équilibré mais pas assez malgrés tout !! merci pour tes conseils !!!

    Répondre
    • julie Lepetitmondedejulie le

      C’est difficile de trouver une équilibre. Perso je sais que je suis sur la bonne voie mais c’est encore loin d’être parfait. Je crois au’k faut aller à son rythme et accepter qu’on ne peut pas tout changer du jour au lendemain.
      Pour les probiotiques, comme je le dis dans le commentaire au dessus, j’en prends aussi et ça me soulage bien!

      Répondre
  • framboise1904 le

    Merci beaucoup pour cet article, c’est toujours délicat de parler de nourriture aujourd’hui. Tu nous parles juste de ton expérience sans dire « ça c’est bien » ou « ça ne l’est pas ».

    Sans rentrer dans les détails j’ai toujours eu un rapport très conflictuel avec la nourriture et mon corps. Réapprendre à manger sainement et correctement n’est pas facile et peut parfois être un long chemin. Comme toi je suis convaincue que notre santé passe déjà par là.

    Je suis bien mieux en forme avec pleins de légumes et de fruits que si je n’en mange pas par exemple. D’ailleurs je ne me verrai pas passer un jour sans en manger, ou lorsque ça arrive je ne me sens pas très bien sur la digestion, sur la forme, sur mon moral . Il faut privilégier les produits bruts et depuis pas si longtemps que ça avec l’homme nous préférons aller au petit primeur pour en avoir de bonne qualité. Certes ça demande du temps supplémentaire mais ça fait partie des petits moments en amoureux, c’est pas forcément plus cher mais c’est meilleur et quelle odeur tous ces bons produits 🙂
    Je ne vais pas mentir en disant non plus que des fois un bon repas de trucs gras ou sucrés ça fait du bien, du moment que c’est pas en excès je pense qu’il n’y aucun souci car avant tout il faut savoir manger sainement mais tout en se faisant plaisir sinon ça va avoir l’effet inverse que celui recherché.
    Comme toi je ne mange quasiment pas de viande, ni de pain, je peux facilement m’en passer sans pour autant manquer de quoique ce soit.

    Depuis que je suis enceinte je fais encore plus attention à la nourriture car je dois faire attention pour deux, j’ai dû bannir certains aliments et finalement je m’en porte pas plus mal.

    Malgré tout je reste une grande gourmande à mon désespoir et je ne dis pas non à du chocolat par exemple.
    je suis désolée pour ce très très long commentaire, mais au moins tu pourras constater que ton article a trouvé un écho chez tes lectrices.
    Bisous et belle journée

    Répondre
    • julie Lepetitmondedejulie le

      Oh mais non, ne t’excuse pas surtout! Rien ne me fait plus plaisir que de lire un long commentaire comme le tien 🙂

      Je me souviens d’une fois où je lisais une interview de je ne sais plus qui, et la fille disait « j’ai mieux à faire qu’à cuisiner, je trouve ça inutile ». Sans jugement aucun, j’avais trouvé ça tellement triste de penser qu’il est inutile de cuisiner. Prendre soin de soi, ça passe d’abord par là, se préparer de bons petits plats.
      Et puis inutile de passer des heures derrière les fourneaux, il y’a tellement de choses simples à se préparer!
      BREF…. l’alimentation c’est la base j’ai envie de dire.
      Et c’est très bien que tu sois gourmande je trouve! Ca permet d’apprécier ce que tu manges et quel plaisir de se régaler avec un bon repas non? 😉

      Bisous ma belle

      Répondre
  • Ayla le

    Merci pour cet article (j’ai aussi beaucoup aimé celui des chats) qui me motivera peut-être à mieux manger. Ca fait un moment que j’en ai envie (besoin ?), mais je savais pas trop par où commencer. Grâce à toi je vais essayer de faire le 1er pas !

    Répondre
    • julie Lepetitmondedejulie le

      J’espère que mon article te motivera si tu ressens le besoin de changer. Le secret pour moi ça a vraiment été d’y aller petit à petit. Lentement mais surement comme on dit 😉

      Répondre
  • Gwladys le

    Ho merci pour les idées recettes ! Je suis également en quête d’une nouvelle alimentation !
    See ya ! 🙂

    Répondre
    • julie Lepetitmondedejulie le

      mais de rien 🙂 J’espère que tu te régaleras si tu en testes!

      Répondre
  • Laytitia le

    Ton article est très bien écris et intéréssant. Je suis un peu comme toi, j’ai supprimé pleins de choses pour les remplacer par des aliments bien plus sains, et j’adore. Mes petits plaisirs ont bien changé, et j’en suis plus que satisfaite. Le petit carré de chocolat noir, je ne pourrais plus m’en passer ! Merci aussi pour tes recettes.

    Répondre
    • julie Lepetitmondedejulie le

      Mais oui! Beaucoup de gens pensent que le sans gluten/sans lactose/végétarien c’est ennuyeux alors que pas du tout! Il y a tellement de nouvelles saveurs/nouveaux produits à découvrir!

      Répondre
  • Amandine T le

    Bonjour Julie,

    Il est super cet article ! Je suis intolérante au gluten, ça a été dur à accepter au début mais finalement, je m’y suis complètement adapté et surtout ça m’oblige à une certaine hygiène de vie.

    En revanche, à cause de mon boulot (je bosse dans l’évènementiel donc j’ai parfois des horaires impossibles), j’ai tendance à me rabattre sur du « tout fait » (et même dans le sans gluten, la compo est pas toujours folle !!). Bref, j’aimerais tendre vers ce que tu as réussi à mettre en place (jus maison, préparation home made). Cet article est assez inspirant et j’apprécie vraiment tes articles « cuisine » 😉

    Répondre
    • julie Lepetitmondedejulie le

      Oui, j’imagine que ça n’est pas évident, surtout si tu fais le régime « à temps complet » si je puis dire.
      Comme tu dis, même du côté du sans gluten, les produits industriels ne sont pas tops du tout. C’est ce qui est dommage. Certaines personnes disent « je ne mange plus de gluten, c’est meilleur pour ma santé » et en parallèle, achètent uniquement du tout prêt :/ Je ne parle pas de toi puisque visiblement tu as pleinement conscience que les compos sont souvent similaires à des produits industriels avec gluten.
      Bref, je te souhaite d’arriver à adopter l’alimentation que tu souhaites en tout cas 🙂
      Bisous Amandine

      Répondre
  • Initialscb le

    Coucou Julie, très intéressant cet article!
    Toi qui recherche des sauces tomates saines, j’ai un excellent conseil! L’été avec mon chéri, nous achetons pleins de kilos de tomates au marché que nous préparons ensuite en « coulis ». On congèle dans des petites boites et hop, on a des coulis/sauce tomate toute l’année, il suffit de les décongeler au besoin! C’est délicieux et sain et hyper facile à faire!

    Gros bisous

    Charlotte

    Répondre
    • julie Lepetitmondedejulie le

      Coucou ma belle,

      merci pour ton idée 🙂
      J’aimerai beaucoup la mettre en pratique, malheureusement, mon congélateur est assez réduit, je ne peux quasiment rien y mettre du coup, cette solution me parait impossible mais le jour où j’en aurai un plus grand, là je stockerai, c’est clair!

      Bisous

      Répondre
  • La Choupie le

    Tu as eu raison de faire cet article car au final ça touche beaucoup de personnes !
    Il y a peu je mangeais ce que je voulais sans réfléchir, mais quand j’ai eu une poussée d’acné pendant presque 1 an suite à l’arrêt de ma pilule, j’ai commencé à me poser des questions.
    Mon alimentation a changé aujourd’hui et j’ai pris conscience de l’importance de l’alimentation, non seulement pour la peau mais aussi pour la santé, la digestion, le sommeil..
    J’aime beaucoup lire tes articles recettes sur ton blog, et ça incite à manger mieux 🙂

    http://www.choupieandco.com

    Répondre
    • julie Lepetitmondedejulie le

      Merci pour ton commentaire ma jolie 🙂
      Je pense que si je n’avais pas eu tous ces problèmes (santé, peau), je n’aurai probablement pas eu conscience aussi rapidement de l’impact de l’alimentation sur ma santé.
      Un mal pour un bien finalement!
      Contente que mes posts cuisine te plaisent 🙂
      Bisous

      Répondre
  • Julie le

    Merci pour ton article, très instructif. Une question, est ce que l’homme a adopter ton alimentation? Car j’essaie de modifier ma facon de m’alimenter, mais ce n’est pas toujours évident avec un homme qui a pour meilleur ami son pot de nutella…si tu vois ce que je veux dire!!

    Répondre
    • julie Lepetitmondedejulie le

      Ah ah! Oui, je vois très très bien ce que tu veux dire étant donné que mon mec a une alimentation très différente de la mienne (pâtes, pizzas, burger, frites, gâteaux, nutella et… c’est à peu près tout). Donc je sais ce que c’est 😉 Idem pour les périodes où tu as envie de malbouffe et qu’il te met son Big Mac sous le nez tous les soirs ^^ mais avec un peu de détermination on arrive à résister.
      Du coup, à la maison, on se prépare chacun notre repas et tout le monde est content comme ça!

      Répondre
  • Letizia le

    Merci pour ton article, ça fait vraiment du bien de voir que plusieurs personnes sont dans le même cas et surtout de constater qu’au final on s’en sort. Je suis très heureuse qu’aujourd’hui tu te sentes bien dans ta tête et dans ton corps 🙂

    Pour ma part, j’ai vécu à peu près la même chose que toi. J’ai grandi sans lactose car intolérante depuis la naissance et ceci ne m’a jamais posé de problèmes, sauf qu’à l’âge de 18 ans tout à coup j’ai commencé à être très malade, à perdre beaucoup de poids (j’ai toujours été très mince mais je ne pesais plus que 41 kg pour 1m68) et à avoir de l’acné, chose qui ne m’étais jamais arrivée même pas à la puberté. J’ai consulté une gastro-entérologue et découvert mes nouvelles intolérances: gluten et oeufs et bien entendu toujours lactose.

    J’ai aujourd’hui 22 ans, changer d’alimentation du jour au lendemain a été très difficile, surtout de faire comprendre à ma famille italienne que out pizza, pâtes, pain à moins que sans gluten. Je me porte maintenant assez bien, bien que mon poids n’ait pas décollé des masses (43.5 Kg en ce moment même et pourtant je mange) !

    Je me retrouve totalement dans ton alimentation, elle me convient parfaitement aussi et je me sens finalement bien avec ce que je mange 🙂

    Répondre
    • julie Lepetitmondedejulie le

      Oh mince :/ Le lactose, les oeufs et le gluten… ça fait beaucoup! Mais je suis heureuse de lire que tu as réussi à trouver ton équilibre et que ton alimentation te convient 🙂
      Entre filles à problèmes de ventre on se comprend je crois!
      Le plus dur finalement c’est peut être l’entourage comme tu le soulignes (encore plus s’il est italien!^^ Sans gluten et Italie, mauvais mix :/).
      Je ne compte pas le nombre de fois où j’ai entendu « ah tu manges sans gluten….? » avec un drôle d’air.
      Bon, mon cas est assez différent du tien, dans le sens où mon intolérance n’a pas été prouvée mais au final, le syndrome de l’intestin irritable, dont je souffre, est aussi difficile à vivre.

      Répondre
  • Sylvie le

    Bonjour Julie,

    je me présente je m’appelle Sylvie, ça fait une belle année que je lis ton blog tous les jours et pourtant je n’ai jamais commenté tes articles pourtant très bon, pourquoi? Je n’ai absolument pas de réponse.

    Je tenais à te dire que ton article est vraiment bien construit et très instructif. Moi aussi j’ai eu pas mal de soucis avec la nourriture même s’ils sont très différent des tiens. Pour la nouvelle année j’en profite pour mieux manger et essayer une alimentation plus saine.
    Tes recettes sont donc une grande source d’inspiration.
    Merci

    Répondre
    • julie Lepetitmondedejulie le

      Bonjour Sylvie,

      bienvenue à toi dans les commentaires 🙂 Et ne t’en fais pas, tu faisais partie (jusqu’à maintenant) de la grande majorité silencieuse qui passe par là 😉

      Je suis ravie que l’article t’ai plu! J’avais envie de partager mon expérience avec l’alimentation. Je sais bien qu’elle n’est pas parfaite mais va dans le bons sens alors si ça peut aider certaines de mes lectrices, ça me fait très plaisir 🙂

      Répondre
  • Tiphaine le

    Hello Julie,

    Ton article est super, je suis intolérante au lactose et le gluten je l évite le plus possible aussi. L important c est quand même de ne pas se priver, surtout quand le conjoint nous fait acheter des pains au chocolat que l on s interdit… C est difficile mais ça paie !
    Je te conseil par contre d essayer de manger le matin, comme moi tu n arrive à rien avaler au petit déjeuner et pourtant c est le repas qui va te donner toute l énergie pour la matinée.
    Essaie l oeuf au plat avec un peu de sel et une tranche de jambon blanc, c est pas évident au début mais c est une simple habitude à prendre. Le tout c est que le jaune d oeuf soit cru.
    Les fruits doivent être mangés en dehors des repas à cause du frutose qu’ils contiennent ils ne doivent pas être associés avec d autres aliments.
    Le fromage de chèvre est le seul fromage assimilable par l intestin car il est le moins trafiqué, ceux avec plus de deux mois d affinage sont les plus « bio ».
    Ces conseils ne sont pas farfelues, ils viennent d un spécialiste sur les intolerances alimentaires et j’ai vraiment vue la différence.
    Sinon pour tes jus et smoothie tu utilises quoi comme machine ? Un extracteur à jus ?
    Merci à toi !

    Répondre
    • julie Lepetitmondedejulie le

      Salut Tiphaine,

      merci pour tes conseils 🙂

      Pour le petit-dej’ j’ai essayé, ça ne passe vraiment pas. Il m’arrive d’en faire un de temps en temps mais la plupart du temps ça me rend malade, peu importe le menu :/
      Le jambon, je l’évite comme la peste, la plupart du temps il contient de l’amidon de maïs qui me rend encore plus malade que le gluten et le lactose.
      Je te rejoins sur les fruits, à consommer autant que possible en dehors des repars. Quand je les prends en dessert, j’attends un peu en général, et ça passe beaucoup mieux.
      Idem pour le fromage de chèvre.
      Je fais mes smoothie avec un mixeur. J’aimerai bien investir dans un extracteur de jus mais j’hésite encore (gros manque de place dans ma cuisine).
      Bonne journée à toi aussi et merci pour ton témoignage!

      Répondre
  • Laura le

    Bonjour Julie, merci pour cet article, je pense qu’effectivement pas mal de personnes doivent s’y retrouver !
    As-tu un avis sur le régime FODMAPS ? Personnellement, j’ai trouvé la lecture du livre « Plus jamais mal au ventre avec le régime fodmaps » très intéressante car on apprends à distinguer les aliments suivant des catégories (F,O,D,M,A ou P donc) et donc si on digère mal tel aliment il est possible qu’on soit un peu sensible à la catégorie entière.
    Je trouve aussi que l’ayurveda et ses doshas peut aider a mieux cerner ce qui nous convient…
    Bonne journée !!!

    Répondre
    • julie Lepetitmondedejulie le

      Bonjour Laura,

      merci à toi de m’avoir lue 🙂
      J’ai déjà vu quelques articles au sujet du régime FODMAP. Il me parait intéressant à tenter si on est négatif aux tests d’intolérance et qu’on a quand même mal au ventre.
      Pour ma part, j’ai à peu près trouvé ce qui me convient depuis quelques mois donc je continue sur cette voie mais si mon état de santé venait à se dégrader à nouveau comme ça a été le cas plusieurs fois dans le passé, je pense que c’est une alternative que je testerai.
      Je ne connais que très mal la médecine ayurvedique et ses doshas mais c’est un sujet sur lequel j’aimerai me documenter.
      Personnellement, je ne me soigne quasiment que par homéopathie et plantes (huiles essentielles, echinacée, extraits de pépins de pamplemousse…etc) additioné au yoga, je dois dire que je me sens beaucoup mieux contrairement à l’époque où j’allais chez le généraliste à chaque petit bobo et que je prenais des antibio/anti-inflammatoire à tour de bras.

      Bonne journée à toi aussi Laura!

      Répondre
  • Charlène le

    Salut Julie !

    Bravo pour cet article récapitulatif ! Cela fait quelques temps maintenant que tu abordes les sujets de l’alimentation et du bien-être, et je trouve toujours intéressant de suivre l’évolution des personnes qui adoptent les préceptes du mieux manger pour mieux vivre… Trop souvent, on peut lire des articles sur « Comment j’ai changé mon alimentation » (surtout avec la tendance healthy !) mais on a que trop rarement des articles sur l’après changement (sur le long terme, je veux dire). Pour ça, merci ! Moi, j’aime bien savoir comment bougent les choses chez les unes et les autres, et ça me permet de faire des parallèles avec ce que je vis…

    Dans cet article, tu dis que tu complètes ton alimentation par du sport. Dans des articles précédents, tu parlais de la course à pied et du yoga : est-ce que ce sont toujours les activités que tu pratiques aujourd’hui ? Il me semble que le yoga prend une grande place dans ta vie… qu’en est-il de la course à pied ?

    Actuellement, je suis à la recherche de cours de yoga en ligne (je n’ai pour le moment pas les moyens de suivre des cours, à mon grand regret puisque depuis que j’ai arrêté, rien ne va 😉 ! Et j’ai du mal à pratiquer sans être guidée encore…) ?

    Merci à toi !
    Je te suis depuis plusieurs années maintenant… Si j’ai délaissé certains autres blogs, je reste fidèle au tien, qui continue d’évoluer sans pour autant vouloir suivre les sujets tendance à tout prix ! Tu gardes ton identité, et nous le ressentons, je pense…

    Keep going!

    Répondre
    • julie Lepetitmondedejulie le

      Coucou Charlène,

      merci beaucoup pour ton commentaire encourageant 🙂 Je suis heureuse que le blog te plaise depuis plusieurs années et que tu trouves qu’il a une identité qui lui est propre!

      Concernant mon changement d’alimentation, il n’est pas impossible que je refasse un article à ce sujet dans plusieurs mois, si je parviens à améliorer encore un peu ma façon de manger (réduire significativement les produits sucrés, arrêt de la viande, voir du poisson?).

      Au sujet des activités physiques, j’ai effectivement fait de la course à pieds pendant une période de façon très régulière mais je me suis arrêtée. Il m’arrive encore d’aller courir mais ce n’est pas régulier du tout.
      En parallèle, je fais un peu de vélo (moins en ce moment avec le froid) mais il y’a quand même une activité à laquelle je me « tiens », le yoga.
      Je le pratique 6 jours sur 7 pendant 40 minutes + 10/15 minutes de méditation à la maison et une fois par semaine en cours collectif de 1h30.
      Je n’en suis pas certaine mais je pense que l’équilibre que je trouve de plus en plus dans ma vie ces dernières années est en rapport avec la pratique du yoga.
      Pour les cours, as-tu regardé dans les associations de ta ville? Perso c’est ce par quoi je passe et je paie bien moins cher que des cours « privés » (environ 220 euros l’année).
      Je ne sais plus si tu m’en avais déjà parlé mais tu as déjà pris des cours?
      Si je peux me permettre un conseil, j’avais essayé de faire du yoga à la maison avant de commencer les cours avec mon prof il y a 6/7 ans et ça n’a vraiment rien avoir. Ca donne un aperçu mais je crois qu’il est vraiment important d’assimiler de bonnes bases avec un prof pendant un ou 2 ans avant de pouvoir pratiquer tout seul. A mon sens, c’est l’idéal pour en retirer le maximum de bénéfice et ne pas se faire mal.

      Bisous Charlène et merci pour ta présence ici 🙂

      Répondre
      • Charlène le

        Salut Julie !

        Désolée de te répondre si tard… Je n’avais pas vu ta réponse tout de suite…

        J’ai déjà pris des cours de yoga oui, pendant un an, à raison de plusieurs séances par semaine (ainsi que des ateliers à thème, de la méditation, etc.). Je suis tout à fait d’accord avec toi : depuis que je n’en fais plus, j’ai effectivement l’impression d’avoir perdu un équilibre, en tous cas quelque chose ne va pas, et c’est un réel manque. Je vais essayer de me tourner vers des associations, ça me permettra de limiter la casse au niveau porte-monnaie, tout en gardant un peu de pratique… en attendant d’être une pro et d’en faire toute seule !

        En tous cas, je te remercie pour ta réponse rapide et complète !

        Bonne continuation à toi.
        J’attends avec impatience tes prochains articles (sur ces sujets-là bien sûr… mais pas seulement ! J’en profite aussi pour te féliciter pour tes recettes, qui sont faciles à adapter avec ce qu’on a dans ses placards ! Ou en tous cas, tu t’emploies à nous donner des alternatives, et ça c’est appréciable ! Rien de plus frustrant que de baver devant des recettes alléchantes qu’on ne peut pas réaliser… :)!)

        Bises, et encore merci.

        Répondre
  • Poulpevolant le

    Merci beaucoup, c’est très intéressant ! N’hésite pas à nous faire saliver et à nous donner des idées avec de jolies photos comme tu sais faire ! À bientôt 🙂

    Répondre
  • Coralie le

    Super article, en plus de reprendre une activité sportive quasi quotidienne (sauf week end et imprévus) je veux avoir une alimentation beaucoup plus saine du coup, tes idées de repas vont bien m’aider !

    Répondre
  • Happy Cherry le

    Super ton article!
    Je me suis assez reconnu dans la prise de poids rapide en mangeant comme Monsieur…
    C’est vrai qu’on ne voit pas les kilos venir, on se dit qu’on mange pareil que son homme et comme il ne grossit pas, il n’y a pas de raison qu’on grossisse aussi.
    M’enfin, ma prise de poids n’est pas seulement due à un copié collé de l’alimentation d’un copain. Mon problème c’est plutôt que j’ai fais des études un peu compliquées et qui ont changé mon rapport à la nourriture.
    Comme je n’avais aucun temps pour moi et pour me faire plaisir, mon seul moment de détente et ou je pouvais lâcher les bouquins sans culpabiliser c’était à table…
    J’ai depuis associé nourriture et plaisir unique. Et c’est resté =/
    Mais ton article m’a quand même fait du bien. J’espère trouver la motivation comme toi. J’attends juste d’être dans des conditions un peu plus « idéales »… (avoir mon chez moi, pouvoir cuisiner…) En attendant je limite les dégâts ^^

    Ne mangeant pas trop de viande non plus j’vais faire un tour dans ta rubrique cuisine =3

    Merci pour cet article!

    Répondre
  • Coucou,
    Très intéressant ton article. Je me retrouve pas mal dans ce que tu dis. Mon gros problème est la digestion (mon foie particulièrement). Il y a des choses qui depuis que je suis petite me sont interdites sinon je le paye par une migraine pendant 3 jours : le lactose, le chocolat et en général les aliments trop gras. Mais bon des fois la gourmandise l’emporte :/ la volonté n’est pas toujours là. Je le paie ensuite. Je suis tout le temps malade hiver comme été. A la rentrée j’ai décidé de prendre de nouvelles résolutions et de manger mieux. Je m’y mets petit à petit pour trouver sur pinterest des recettes plus saines, de trouver des blogueuses qui sont spécialisées la dedans. Si tu as des livres à me conseiller je suis preneuse.
    A bientôt

    Répondre